Intimité et médiatisation : les usages de la vidéo à partir de l’exposition de Nil Yalter

Public : professionnels

Formulaire d’inscription




Le vendredi 8 novembre 2019

de 10h à 12h

MAC VAL : place de la libération à Vitry-sur-Seine

 

Quelles images du corps produit l’usage de la vidéo, depuis les années 70 ? Cette question esthétique autant qu’étique est un des fils conducteurs de l’œuvre de Nil Yalter. Dans une perspective féministe, l’artiste envisage le corps, le genre et la sexualité comme des sujets politiques. Elle a tout d’abord employé la vidéo de manière directe, avec l’objectif de montrer l’intime, ou des corps singuliers, ou de questionner l’érotisation du corps oriental féminin.

Depuis quelques années, elle manipule des images vidéos trouvées sur internet et elle interroge leur portée, leur force revendicatrice (Niqab Blues) ou au contraire leur brutalité (Lapidation).

Quels déplacement dans la pratique de l’autofilmage des années 1970 à aujourd’hui, de l’exposition de l’intime à sa diffusion, massive ? Comment les techniques vidéo et le canal de diffusion, de médiatisation, influencent-ils notre rapport aux images ? Comment recevoir et comprendre les images de corps, parfois violentes et pornographiques, auxquelles sont confronté-e-s les adolescent-e-s ?