Scarification et automutilation

On peut éprouver des angoisses sans en connaître les raisons. Ça nous submerge, et le seul désir est de s’en débarrasser. Au plus vite. Un couteau, une lame, n’importe quoi pour calmer la douleur. En se faisant mal, on prend le contrôle et on rend la douleur visible.

La scarification consiste à marquer son corps par des blessures, que ce soit des égratignures ou des plaies plus importantes et profondes. Pour certains, c’est comme une drogue qui soulage l’angoisse et la douleur sur le moment. Mais c’est un leurre. Car paradoxalement, les traces qu’on laisse sur son corps rappellent sans cesse les angoisses que l’on ressent. Ça finit par revenir, et ça devient un cercle vicieux.

Malgré la honte que l’on peut ressentir, il est important de ne pas rester seul face à ce mal-être et d’en parler pour apaiser les angoisses.

Les professionnels de la Maison de l’Ado sauront écouter et vous conseiller. N’hésitez pas à contacter la Maison de l’Ado ou à vous rendre dans l’un des Points Ecoute près de chez vous. C’est gratuit et confidentiel.

Et pour plus d’informations sur ce sujet

Les autres sujets