Le décrochage scolaire

Cinq jours sur sept, huit heures par jour… Pourquoi on y va ? Les notes chutent, l’étiquette colle à la peau : le flemmard, le bon à rien, le fouteur de merde… On sèche le cours de maths, puis celui de français… Et après qu’est ce qu’on fait ? Est-ce qu’on lâche tout ?

Lorsqu’on n’arrive plus à se motiver et que le mal être est tel qu’on ne parvient plus à passer le portail du collège ou du lycée, on peut rapidement se retrouver en décrochage scolaire. L’engrenage se met en place : on accumule trop de retard dans les programmes, c’est l’échec, et tout le monde pense qu’on est incapable de faire mieux.

Il est possible d’échapper à cette spirale. A la Maison de l’Ado, on vous écoute et on dialogue afin de comprendre les raisons et trouver ensemble des solutions.

Contactez la Maison de l’Ado ou venez rencontrer les équipes.

Les autres sujets